Zéro déchet : comment bien débuter sa transition ?

Article écrit par Julie du blog Boule de Plume.

Le courant Zéro déchet a, plus que jamais, le vent en poupe. Et c’est une excellente nouvelle !

Pour autant, il n’est pas simple de s’initier au Zéro déchet. Entre l’achat de produits en vrac, les cotons lavables ou la conception de ses propres produits cosmétiques et ménagers. Nous vous proposons de quelques conseils pour bien débuter votre transition.

Le Zéro Déchet, est-ce difficile ?

“Le Zéro déchet, c’est contraignant”, “le Zéro déchet, c’est excessif”… Ce sont des phrases que j’entends régulièrement et étrangement, je ne vois pas les choses de la même manière. Est-ce que l’utilisation de serviettes en tissus, d’une cup menstruelle, ou d’une savonnette sont pénibles ? Pas tellement, ce sont seulement de nouvelles habitudes à prendre.

En revanche, sortir les poubelles, ça oui c’est contraignant ! Sans même parler de l’impact environnemental particulièrement évident, l’enjeu du Zéro-Déchet est également financier. Car oui, vous payez les emballages (et suremballages) que vous jetez à la poubelle. Et la majorité de ceux-ci sont inutiles.

Faire le point sur son mode de consommation

Avant d’entamer votre transition vers le Zéro déchet, avez-vous fait le point sur la quantité de déchets que vous engendrez ? Cela vous donnera un bon indicateur des leviers sur lesquels travailler. Vous utilisez des sopalins en abondance ? Vous consommez des produits alimentaires industriels avec beaucoup d’emballages ? Et votre hygiène quotidienne inclut cotons-tiges et cotons démaquillantes ? Vous avez sans doute les moyens de limiter tout cela.

Effectuer le premier geste

L’idée n’est pas d’être irréprochable. En effet, il faut bien commencer en effectuant le premier geste. Pour ma part, j’y suis allée par étapes, en commençant par un espace de la maison plutôt facile : la salle de bain.

En effet, mon utilisation du maquillage est très modérée, et, quant à mes produits d’hygiène, ils sont plutôt basiques. Vous pouvez commencer par opter pour des lingettes démaquillantes lavables. De plus en plus d’acteurs écologiques se sont implantés sur le marché Zéro déchet, tels que Lamazuna ou encore Les Tendances d’Emma. Croyez-moi, ces lingettes ont exactement la même efficacité que des cotons jetables. Sauf qu’en termes de prix, vous serez gagnant(e) sur le long terme.

Vous ne vous maquillez pas ? Pas de souci. Vous pouvez démarrer votre transition vers le Zéro déchet avec quelque chose de tout aussi simple. Troquer votre bouteille d’eau en plastique contre une bouteille en verre ou en inox. Non seulement vous réduirez vos déchets, mais en plus votre santé vous en sera reconnaissante. En vérité, le plastique ne devrait pas entrer en contact avec l’eau, la nourriture ou les cosmétiques, de par la présence de molécules néfastes, tels que le bisphénol A, un perturbateur endocrinien. En effet ces molécules ont tendance à migrer dans le contenu et sera ingurgité par votre organisme.

Agir dans chaque pièce de la maison

La salle de bain : Si vous êtes accro aux cosmétiques, cette partie est faite pour vous. Si vous ne l’êtes pas, vous pouvez quand même vous en inspirer dans le but de supprimer définitivement la poubelle dans cette partie de la maison. Vous pouvez trouver des alternatives solides ou en vrac de savons, gels douche ou shampooing dans les magasins
“Bio”.
En revanche, si ces enseignes sont un peu trop onéreuses pour vous, vous pouvez opter pour des
grossistes. Non seulement vous pourrez venir directement avec votre bouteille, mais en plus, vous bénéficierez de tarifs préférentiels. Et si vous êtes courageux ou bien que vous aimez expérimenter, vous pouvez tenter de concevoir vos propres produits cosmétiques et ménagers. Heureusement, le web regorge de recettes ! Attention, toutefois, à ne pas jouer au petit chimiste sans prendre les dispositions recommandées. L’utilisation de cristaux de soude, par exemple, n’est pas anodine.

La cuisine : Exit les serviettes en papier et place aux serviettes en tissus ! L’alternative jetable n’a aucun réel intérêt, si ce n’est de remplir vos poubelles plus rapidement… Et pour aller plus loin dans cette démarche, vous pouvez toujours réutiliser un vieux t-shirt en coton pour le transformer en serviettes (mais aussi en sacs à vrac ou en mouchoirs !).

Tout comme pour la salle de bain, vous pouvez opter pour des produits en vrac. Et, par chance, ces produits sont de plus en plus proposés en grandes surfaces. Pâtes, riz, farines, lentilles, noix diverses et variées, vous avez vraiment l’embarras du choix. Deplus, les épluchures de fruits et légumes, quant à elles, seront bien plus utiles dans un compost plutôt que dans la poubelle. Optez pour un compost collectif si vous êtes en ville, ou créez-le dans un coin de votre jardin.

Agir au quotidien

Pendant les courses : Évitez autant que possible les sacs plastiques en favorisant les sacs à vrac. Si vous les faites vous-même, privilégiez des tissus légers et en fibres naturelles (comme le coton). De plus évitez la cuisine industrielle et autres plats préparés. En plus de ne pas être les partenaires idéaux de votre santé, ils sont bien souvent emballés à outrance. En effet, ce sont les ennemis du mouvement Zéro-Déchet. Pendant vos virées shopping, emmenez systématiquement un tote-bag, refusez ainsi sacs et échantillons si vous n’en avez pas l’utilité.

– Dans la boîte aux lettres : Régulièrement, nous recevons de nombreux catalogues promotionnels. Pour autant, il y a fort à parier qu’ils finissent rapidement à la poubelle (ou au recyclage dans le meilleur des cas…). Pour cela, pensez à coller l’étiquette “stop pub” sur votre boîte aux lettres et vous éviterez ainsi un encombrement inutile.

– Donner une seconde vie aux déchets : Vous faites votre shopping sur internet ? Vous collectionnez les chaussures ? Et si vous recycliez toutes ces boîtes ? Vous pouvez les customiser pour les transformer en rangements ou boîtes-cadeaux. De nombreux tutoriels sont disponibles sur le web. Et quitte à produire des déchets, autant qu’ils aient une utilité.

Pour aller plus loin :

– Le site Zero Waste France.
– L’application “Ocean’s Zero”
– Le livre “La Famille Zéro Déchet” de Bénédicte Moret et Jérémie Pichon.

 

Pour en apprendre plus sur le sujet, découvrez-vite l’article pour réduire significativement vos déchets en cuisine

 

Vegg’up et le Zéro Déchet

Le Zéro déchet est un mouvement qui tient à coeur à l’équipe de Vegg’up. Pour nous, la cuisine durable est essentielle pour un environnement sauvegardé et des ressources préservées sur le long terme. Vous avez envie de commencer votre transition vers une alimentation responsable ? Nous pouvons vous aider ! Vegg’up peut vous coacher pour vous aider à vous approprier de nouvelles habitudes alimentaires pour manger plus sainement et durablement au quotidien. Nous vous accompagnons tout au long du processus à travers des conseils et des recettes gourmandes pour vous faire plaisir.

Envie d’en savoir plus sur Vegg’up ? Découvrez vite les fonctionnalités de l’application et rejoignez notre super communauté de Vegg’upers !

Je découvre Vegg'up

 

Et vous, quelles sont vos astuces Zéro Déchet ?

Article écrit par Julie du blog Boule de Plume .

Louise Boullanger
Bonjour ! Je suis Louise, Chargée de communication chez Vegg'up. J’ai l’esprit ouvert, je suis toujours à l’écoute et surtout je suis une passionnée de nature et d'environnement. Toujours à l'affût de la dernière alternative eco-responsable et durable, je suis dans une démarche de réduction drastique de mes déchets depuis plus de 2 ans maintenant.

Les commentaires sont fermés.