Végétarien, végétalien, vegan : pourquoi le devenons-nous ?

Lorsqu’on commence à réfléchir sur son alimentation, son mode de consommation et ses choix, de nombreuses questions se soulèvent. Parmi elles, lorsqu’on explique par exemple la démarche à ses proches, une question revient toujours : pourquoi devient-on végétarien ou végétalien ? D’ailleurs, une autre peut parfois suivre : si tu es végétarien, tu manges du poisson ? 🙂 Alors on s’était dit qu’il était temps de vous proposer un petit guide pratique, pour vous aider à y voir plus clair, comprendre les raisons qui peuvent pousser à devenir végétarien ou végétalien, et expliquer tout cela à vos proches.

 

Commençons par le commencement

Avant de se demander « pourquoi devient on végétarien ou végétalien », il faut comprendre la différence entre les différents modes d’alimentation. Si vous êtes novices, ou que vous avez des doutes, sachez qu’il y a plusieurs « niveaux » dans l’alimentation végétale. L’essentiel est de faire un pas vers le prochain niveau qui vous corresponde. Tout le monde ne peut pas passer d’omnivore à vegan du jour au lendemain : des étapes sont souvent nécessaires. Chaque effort compte, et si vous commencez par manger de la viande 2 fois par semaine au lieu de 5, c’est déjà très positif !

  • Omnivore

C’est un terme scientifique qui signifie que nous mangeons « de tout », c’est à dire des fruits, des légumes, des céréales, de la viande, du poisson et des crustacés.

  • Flexitarien

Beaucoup sont aujourd’hui flexitariens mais ignorent l’être. Les flexitariens sont dans une démarche de réduction de leur consommation de protéines animales, et préfèrent privilégier la qualité à la quantité. Souvent, un flexitarien va prendre régulièrement des repas végétariens ou végétaliens, et manger ou acheter de la viande de qualité maximum une fois par semaine.

  • Pesco-végétarien

Vous l’êtes peut-être sans le savoir ! C’est le terme qui désigne ceux qui arrêtent la viande, sans arrêter le poisson. Il est intéressant de noter qu’il n’existe pas de terme pour désigner ceux qui arrêtent le poisson, mais pas la viande : c’est en effet très rare ! On peut penser que la raison principale est qu’on est aujourd’hui beaucoup plus sensibilisés autour de la viande (cause animale, santé… mais nous y reviendrons !), tant que la consommation de poisson est parfois moins questionnée. On verra qu’elle pose autant de questions que la viande (suspens…).

  • Végétarien

Ce mot correspond à ceux qui ne consomment aucune chair animale, c’est à dire la viande, le poisson, les crustacés. Les végétariens excluent de leur alimentation la consommation directe de la chair. En revanche, ils consomment ce qu’on appelle des « sous-produits », c’est à dire les produits laitiers, les oeufs, le miel, qui sont produits par les animaux.

  • Végétalien

Les végétaliens excluent de leur alimentation tous produits provenant de l’exploitation (au sens premier) animale. Pas de chair animale donc, et pas non plus de produits laitiers (laits, fromages, yaourts), d’œufs, de miel ou même de truffes.

  • Vegan

On fait parfois une distinction entre végétalien et vegan. Les médias disent souvent du véganisme que c’est un mode de vie et pas seulement une alimentation, contrairement au végétalisme. Les vegans souhaitent éliminer l’exploitation animale, qui passe par l’alimentation, mais aussi par l’habillement (cuir, laine) ou par les cosmétiques (testés sur les animaux).

 

Alors, pourquoi devient-on végétarien, végétalien ou vegan ?

Les raisons d’un changement d’alimentation sont multiples et propres à chacun. À nos yeux, aucune raison n’est plus valable qu’une autre : chacun a sa sensibilité propre, et un déclencheur qui lui sera personnel. Nous avons interviewés plus de 100 veggup’ers depuis le début de l’aventure, et voici les principales raisons pour devenir végétarien ou vegan (sans ordre hiérarchique !)

  • La cause animale

Nous avons à notre disposition de plus en plus d’information sur la façon dont sont traités les animaux pour satisfaire notre alimentation omnivore. Respecter le bien-être animal et avoir la conviction que l’homme n’est pas obligé de tuer ou d’exploiter les animaux pour se nourrir peut être une des raisons qui conduit à un changement d’alimentation.

  • La santé

De nombreuses études ont montré que la consommation de viande, et d’autres protéines animales, pouvait nuire à notre bien-être et notre santé (nous reviendrons sur tout cela dans un autre article !). Se sentir mieux dans son corps peut être un déclencheur pour aller vers une alimentation plus végétale.

  • L’environnement

Dans un monde où il devient urgent de protéger notre planète pour pouvoir transmettre un environnement sain aux générations futures, l’alimentation est au coeur des questions environnementales. Réduire ou supprimer sa consommation de protéines animales peut être une façon de contribuer à une planète plus verte.

 

Mais qui est concerné par ces modes d’alimentation ?

Difficile de faire la part des choses: certains disent de l’alimentation végétale que cela concerne une part infime de la population française, d’autres affirment que c’est une phénomène de masse.

L’étude la plus complète que nous ayons trouvée est celle d’Arcane Research sur les néo-végétariens, qui date de 2016. En croisant les chiffres de cette étude avec les bases insee, on peut estimer qu’il y a :

  • 2 millions de végétariens et vegan (soit 3% de la population entre 18 et 75 ans)
  • 6,5 millions de flexitariens (15% de la population entre 18 et 75 ans)
  • 10 millions de flexitariens « en devenir », c’est à dire qui ont l’intention de réduire leur consommation de viande mais qui ne l’ont pas encore fait (10% de la population entre 18 et 75 ans).

À titre de comparaison, on estime qu’il y a 10% de la population allemande qui est végétarienne ou vegan. Nous avons donc encore beaucoup de chemin à parcourir !

 

Et Vegg’up dans tout ça ?

Vous voilà donc armés sur les raisons pour lesquelles on peut aller vers une alimentation végétale, et vous savez désormais qui cela concerne. Et maintenant, vous vous demandez peut être comment Vegg’up souhaite se positionner dans tout cet écosystème.

Nous sommes aujourd’hui convaincus que chacun peut avoir un impact positif sur sa santé et le monde qui l’entoure grâce à l’alimentation végétale. Nous souhaitons un monde de demain où l’alimentation est plus végétale, mais aussi gourmande et saine ! Car nous sommes de grands gourmands : il nous paraissait essentiel de conserver cet aspect important de l’alimentation, même si on supprime sa consommation de protéines animales. La mission de Vegg’up est donc de vous inspirer et de vous informer pour qu’ensemble nous construisions un futur plus durable, plus sain et savoureux. Nous sommes convaincus que chacun peut faire un effort à la mesure de ses moyens, et que même un petit pas vers l’alimentation végétale est déjà un très bel accomplissement.

La bienveillance, la gourmandise et la positivité sont au coeur de notre projet. Vous pouvez découvrir notre manifesto pour en savoir plus !

 

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez en savoir plus sur la cause animale, vous pouvez vous rendre sur vegan-pratique et Vegan Impact ou regarder le documentaire Earthlings. Attention, ces sources souhaitent l’abolition de l’exploitation animale et utilisent des propos/images qui peuvent choquer. On vous proposera d’autres ressources concernant la santé ou l’environnement dans les articles dédis !

 

 

Et vous, mangez-vous végétal et pourquoi ?  ☺

N’hésitez pas à nous partager vos réalisations sur les réseaux sociaux avec le hashtag #letsveggup !

Salomé
Salomé
Je suis la co-fondatrice de Vegg'up et je suis fascinée par l'influence de notre alimentation sur notre santé et notre environnement extérieur. J'aime donc partager avec les vegg'upers des conseils pour avoir une alimentation saine et respectueuse de la planète tout en se faisant plaisir !

2 Réponses à “Végétarien, végétalien, vegan : pourquoi le devenons-nous ?

  • Bonjour ! Vous avez oublié la raison qui m’a fait devenir végétarienne il y a … 35 ans… quand j’ai appris que la plupart des céréales cultivées pour nos bovins et autres pauvres fournisseurs de viande étaient cultivées dans des pays dont les populations ne mangeaient pas à leur faim… ça a été radical chez moi ! Ensuite j’ai lu pas mal de choses et j’ai évacué les produits laitiers de la maison… Je ne suis pas vegan, j’ai trop de respect pour » ceusses » qui le sont pour m’en revendiquer, mais je n’achète plus de cuir par exemple… Merci pour votre article !

    • veggupadmin
      4 moispassé

      Bonjour Nadine,

      Merci beaucoup pour ce commentaire ! Il est vrai que c’est également une raison très importante, car nourrir 9 milliards d’humains en 2050 est un véritable défi, auquel l’alimentation végétale peut répondre. Merci pour ce témoignage !

      Salomé pour Vegg’up

Nous sommes à votre écoute !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *