Lait végétal : le point de Vegg’up

Lorsque l’on se tourne vers une alimentation 100% végétale, on est amené(e) à se demander comment remplacer le lait d’origine animale. En réalité, c’est très facile ! Le lait végétal représente une véritable alternative qui s’incorpore très bien à un grand nombre de préparations. Zoom sur ces boissons délicieuses.

 

Des boissons variées qui regorgent de bienfaits nutritionnels

 

Sans caséine, cholestérol ni lactose, le lait végétal est plus digeste que le lait animal, contient moins de graisses saturées et est au contraire source de bonnes graisses. Il est également riche en vitamines et minéraux. En ce qui concerne le calcium, pas d’inquiétude : le lait végétal n’en contient pas ou peu comparé au lait pour la plupart, mais une alimentation végéta*ienne variée en apporte suffisamment. Cependant on peut toujours opter pour des laits enrichis, le plus souvent avec une algue.

Il en existe une très grande variété : à base d’oléagineux (amande, noisette..), de céréales (avoine, riz..), de légumineuses (soja, lupin…), ou encore de graines (sarrasin, sésame…) ou de fruits (noix de coco, châtaigne…) et même de tubercules comme le souchet ! On trouve également des jus mélangeant ces diverses bases (soja/amande, épeautre/noisette), mais aussi des versions aromatisées (chocolat, vanille). Bref, il y en a pour tous les goûts et besoins !

 

Se procurer du lait végétal

 

Pour cela, pas de souci ! Direction le rayon bio des supermarchés et les magasins bio où les enseignes proposent souvent leur propre marque. On peut également en trouver dans les épiceries vegan, les commerces de quartier ou sur certaines boutiques en ligne (Greenweez, Boutique Vegan).

Mais on peut aussi le réaliser soi-même ! C’est plus économique, sans additif ni conservateur, on est libre de le faire plus ou moins concentré, de rajouter des sucrants ou des épices. Et puis on peut faire dans l’originalité avec des goûts que l’on ne trouve pas dans le commerce : jus de noix de pécan, de cacahuète, de pistache, de pois chiche…Pour cela il suffit d’1L d’eau, de plus ou moins d’oléagineux/céréales/légumineuses (commencez par 100g) d’un mixeur et d’une passoire fine ou d’un filtre à lait végétal. Pour les boissons à base d’oléagineux, n’oubliez-pas de préalablement les faire tremper une nuit ou quelques heures dans de l’eau chaude. Et rien ne se perd ! Les résidus appelés okara peuvent s’utiliser dans des préparations de galettes salées ou de cookies par exemple.

 

Utilisation du lait végétal

On peut évidemment les substituer au lait dans notre bol de céréales matinales, mais aussi les incorporer dans nos smoothies, porridges, crêpes, gâteaux…Version salé, ils peuvent également servir d’ingrédients à des sauces généreuses ou être incorporés à des veloutés.

Voici quelques exemples de recettes :

  • Pour un plat rapide mais savoureux et généreux, quoi de mieux que des spaghettis avec une sauce crémeuse et légère ? Un citron dans la cuisine propose ici de marier le chou-fleur à votre lait végétal favori
  • Pour surprendre vos proches, pourquoi ne pas leur préparer une quiche au lait de soja relevée par du thé matcha ? Lady pastelle les associe au fondant des poireaux et des champignons et fait croquer le tout avec des graines de courge !
  • Et puisqu’il faut savoir se faire plaisir, La Fée Stéphanie s’invite pour le dessert ou le goûter avec un pain d’épices, idéal avec Noël qui approche !

 

N’hésitez-pas à nous partager vos laits végétaux préférés, et l’utilisation que vous en faites !

Lorène
Passionnée d’alimentation végétale, je souhaite montrer qu’il est possible et facile de se faire du bien et plaisir tout en respectant la nature et les animaux. Que chacun fasse de son mieux, c’est mon objectif, c’est pourquoi je souhaite travailler dans ce domaine qui me passionne. On se lance ?

Nous sommes à votre écoute !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *